Les Memoirs de Mr Hempher Au Moyen Orient

Mr Hempher L’espion Britannique Au Moyen Orient.

PREMIÈRE PARTIE
Hempher dit:

Notre Grande-Bretagne est très vaste. Le soleil se lève sur ses mers, et se couche, à nouveau, au-dessous de ses mers. Notre État est relativement faible encore dans ses colonies en Inde, en Chine et au Moyen-Orient. Ces pays ne sont pas entièrement sous notre domination. Cependant, nous nous consacrons à une politique très active et réussie dans ces lieux. Nous allons être en pleine possession de tous très bientôt. Deux choses sont importantes:
1 Pour essayer de conserver les lieux que nous avons déjà obtenus;
2 Pour essayer de prendre possession de ces lieux que nous n’avons pas encore obtenu.
Le ministère des Colonies attribué une commission de chacune des colonies pour l’exécution de ces deux tâches. Dès que je suis entré au ministère des Colonies, le ministre a mis sa confiance en moi et m’a nommé l’administrateur de la compagnie de l’Est de l’Inde. Extérieurement, c’était une société de commerce. Mais sa véritable mission était de rechercher les moyens de prendre le contrôle des très vastes terres de l’Inde.
Notre gouvernement n’était pas du tout anxieux au sujet de l’Inde. L’Inde est un pays où les gens de différentes nationalités, parlant des langues différentes, et ayant des intérêts contrastés vivaient ensemble. Nous n’avions pas peur de la Chine. Pour les religions dominantes en Chine étaient bouddhisme et le confucianisme, aucune des deux n’était une grande menace.
 Les deux sont des religions mortes qui n’ont institué aucun souci pour la vie et qui ne sont pas plus que les formes d’adresses. Pour cette raison, les gens vivant dans ces deux pays ne sont guère susceptibles d’avoir des sentiments de patriotisme, ces deux pays n’inquiétaient pas le gouvernement britannique. Pourtant, les événements qui pourraient survenir plus tard n’étaient pas hors de toute considération. 
Par conséquent, nous avons conçu des plans à long terme pour mener la discorde, l’ignorance, la pauvreté, voire même des maladies dans ces pays. Nous avons imité les coutumes et les traditions de ces deux pays, ce qui nous facilité la dissimulation de nos intentions.

Ce que éreinte nos nerfs plus, c’était les pays islamiques. Nous avions déjà fait des accords, qui ont tous été à notre avantage, avec le malade (l’Empire ottoman). Les membres expérimentés du Ministère des Colonies prédit que cet homme malade mourrait en moins d’un siècle. En outre, nous avions fait des accords secrets avec le gouvernement iranien et placé dans ces deux pays nous avons placé deux hommes d’État dont nous avions fait des francs maçons.

Ces corruptions en tant que pot de vin, l’administration incompétente et l’éducation religieuse insuffisante, ce qui à son tour conduit  s’affairant avec de jolies femmes et par conséquent  la négligence du devoir, briser l’épine dorsale de ces deux pays. En dépit de tout cela, nous étions anxieux que nos activités ne seraient pas en mesure d’obtenir les résultats que nous attendions, pour des raisons que je vais citer ci-dessous:

Les musulmans sont très fidèles à l’islam. Tous les musulmans individuels est aussi fortement attaché à l’islam comme un prêtre ou moine au christianisme, si ce n’est plus. Comme on le sait, les prêtres et les moines préféreraient mourir plutôt que d’abandonner le christianisme. Le plus dangereux de ces personnes sont les chiites en Iran. Car ils considèrent que les gens qui ne sont pas chiites comme des mécréants et des gens ignobles.

Les chrétiens sont comme de la boue nocive selon les chiites. Naturellement, on pourrait faire de son mieux pour se débarrasser de la saleté. Une fois, j’ai demandé à un chiite ceci: Pourquoi de telles pensées a l’égard des chrétiens ?

La réponse que j’ai eu était la suivante:.. Le Prophète de l’Islam était une personne très sage Il a mis les chrétiens sous une oppression spirituelle pour faire trouver le bon chemin pour rejoindre la religion d’Allah, l’islam.

En fait c’est une politique de l’État de maintenir une personne reconnue dangereuse sous une oppression spirituelle jusqu’à ce qu’elle fera preuve d’un engagement solennel d’obéissance La saleté dont je parle n’est pas matérielle.

c’est une oppression spirituelle qui n’est pas propre aux chrétiens uniquement. Il s’agit également des sunnites et tous les mécréants. Même nos lointains ancêtres  mages Iraniens sont en faute Selon les chiites .

Je lui ai dit: «Eh bien sunnites et les chrétiens croient en Allah, dans les prophètes, et au Jour du Jugement, aussi, pourquoi devraient-ils être en faute, alors?Il répondit: «Ils sont faute pour deux raisons: Ils imputent des mensonges à notre ProphèteHadrat Mohammed  qu’Allah nous protège contre un tel acte.

Et nous, en réponse à cette imputation atroce, suivons la règle exprimée dans le dicton , Si une personne vous tourmente, vous pouvez la tourmenter en retour », et lui dire. vous êtes faute et,  deuxième;

Les chrétiens font des allégations désobligeantes sur les prophètes d’Allah. Par exemple, ils disent: Issa (Jésus) alaihisalaam» serait prendre des boissons (vin). Parce qu’il a été maudit, il a été crucifié.

Consterné, l’ai dit à l’homme que les chrétiens ne le disent pas. Oui, ils le font,” fut la réponse, et vous ne savez pas. C’est écrit ainsi dans la Bible.” Je n’ai rien dit de plus. Pour lui il avait raison en premier lieu, si ce n’est dans le deuxième rapport. Je ne voulais pas continuer l’argument plus longtemps. Sinon, ils pourraient se méfier de moi dans une tenue islamique comme je l’étais. J’ai donc évité de tels litiges.

 

Islam était une fois une religion de l’administration et de l’autorité. Et les musulmans ont été respectés. Il serait difficile de dire à ces gens respectables qu’ils sont des esclaves maintenant. Il ne serait possible de falsifier l’histoire islamique et dire aux musulmans: L’honneur et le respect que vous avez obtenu à un moment donné a été le résultat de certaines conditions (favorables). Ces jours sont révolus maintenant, et ils ne reviendront jamais.

Nous étions très inquiets à propos des Ottomans et les Iraniens qu’ils pouvaient remarquer nos parcelles et  les déjouer.. Malgré le fait que ces deux États avaient déjà été considérablement affaibli, nous n’étions toujours pas très certains parce qu’ils avaient un gouvernement central avec de la propriété, de l’armement et de l’autorité.

Nous avons été extrêmement mal à l’aise avec les savants Musulmans. Pour les chercheurs d’Istanbul et Aladh-har, les savants irakiens et Damas étaient des obstacles insurmontables à l’avant de nos objectifs.

Car ils étaient le genre de personnes qui n’auraient jamais compromis leurs principes au dernier petit détail, parce qu’ils avaient tourné contre les plaisirs et les ornements du monde transitoires et fixe leurs yeux sur le Paradis promis par le Coran al-Karim. Les gens les ont suivis. Même le sultan avait peur d’eux.

Les sunnites n’ont pas été si fortement Adhérents aux chercheurs comme les chiites. Pour les chiites ils ne lisaient pas les livres; ils reconnaissent que leurs savants, et ne montrent pas de respect dû au Sultan. Sunnites, d’autre part, lisaient des livres, respectaient les universitaires (savants) et le sultan.

Nous avons donc préparé une série de conférences. Pourtant, chaque fois que nous avons essayé, nous avons vu avec déception que la route a été fermée pour nous. Les rapports que nous avons reçus de nos espions étaient toujours frustrants, et les conférences ont été en vain. Nous n’avons pas abandonné l’espoir, car nous sommes très tenaces.

Le ministre lui-même, les ordres sacerdotaux les plus élevées, et quelques spécialistes ont participé à une de nos conférences. Il y avait vingt d’entre nous. Notre conférence a duré trois heures, et la séance de clôture a été fermé sans parvenir à une conclusion fructueuse. Pourtant, un prêtre a dit: «Ne vous inquiétez pas! Pour le Messie et ses compagnons n’ont obtenu une autorité qu’après une persécution qui a duré trois cents ans.

Il est à espérer que, dans le monde de l’inconnu, il jeta un œil sur nous et donne-nous la chance d’expulser les non-croyants, (il signifie musulmans), de leurs centres, soit-il trois cents ans plus tard.

Avec une forte conviction et patience à long terme, nous devons nous armer! Pour obtenir l’autorisation, nous devons prendre possession de toutes sortes de médias, essayer toutes les méthodes possibles. Nous devons essayer de répandre le christianisme parmi les musulmans. Ce sera bon pour nous de réaliser notre objectif, même si ça  sera après des siècles. Pour le travail des pères et leurs enfants .

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s